La posture de l’éveillé

La posture de l’éveillé

La posture de l’éveillé 940 360 Christophe LE BEC

Je ne suis pas un être éveillé. J’ai connu trois expériences que certains nomment parfois, expériences d’éveil. Mais elles n’ont été que des expériences très puissantes qui m’ont beaucoup appris. J’ai aussi beaucoup appris du fait qu’elles ne durent pas et que je replonge dans les contingences de l’incarnation humaine. Je ne dis pas que l’éveil permanent n’existe pas. Certains le vivent. Ce sont des sages. Il en faut et leur parole est nécessaire, mais ce n’est pas le lot de tout un chacun. Et c’est très bien ainsi. Il ne me semble pas que la destinée de l’homme « normal » soit de vivre dans l’éveil permanent.

Je suis la vie

Je suis ma  vie. Et ma vie est ici, dans le monde des hommes, dans le frottement incessant des points de vue (ou plutôt des croyances), et le retour à la réalité lorsque je reviens à moi, dans la fraîcheur de l’instant comme l’exprime si bien Betty Quirion. Mon monde, c’est le monde de mes perceptions, de mes croyances. Et j’ai besoin de vous, les autres, pour me révéler à moi-même, exactement comme vous avez impérieusement besoin de moi, de mon regard posé sur vous. Nous sommes tous Un à ce niveau de relation très fin, où chacun est l’enseignant et l’enseigné, à chaque instant et partout en même temps. Je nage dans le monde que je créé à chaque instant. Je suis heureux quand je traverse mes interprétations qui le colorent d’une façon unique, que je traverse mes peurs, derrière l’émotion qui surgit alors, se cache la paix, la joie.

Être capable de faire le va-et-vient constant entre l’avant plan, le monde de l’incarnation, de la dualité, et l’arrière plan de la conscience pure dans laquelle se joue le cinéma de mon monde est au départ un exercice, une pratique laborieuse. Cela ne dure que quelques secondes, puis peu à peu les secondes se font minutes et ainsi de suite. Aujourd’hui ce mouvement est plus fluide, si bien que j’ai moins l’impression de va-et-vient. Ce serait plutôt une sorte de cohabitation quasi non-stop entre les deux plans.

Je suis la vie signifie que, contrairement aux apparences, je ne contrôle rien. La vie se vit, ici et maintenant, dans un état de vulnérabilité totale. Cette vulnérabilité que l’on s’acharne à fuir est en réalité très confortable dès lors qu’on s’y abandonne en conscience. La vie suit alors son mouvement, comme la nature qui n’a pas besoin de la main de l’homme pour apparaître, croître en fonction du terrain, des conditions climatiques.

Et de temps en temps, je pète un plomb !

Et c’est très bien ainsi. Ne t’avise jamais de me faire une queue de poisson sur la route, ça peut vite tourner à la course poursuite. Ne t’avise jamais non plus de t’en prendre à mes chiens, mes chats ou à mes poules, je ne réponds alors plus de rien ! C’est comme ça. Je ne suis pas fier de ces comportements, mais parfois, pris dans mon émotion, ma frustration, ma colère du moment, c’est plus fort que moi et je sors littéralement de moi, de mes gonds. Et je ne me sens absolument pas coupable de cela. C’est aussi ça, la vie. Ma vie. Dans ces moments là, l’éveil semble bien loin. Mes enfants vous rapporteront à l’envie l’histoire de ce Saint-Marcelin, parfaitement à point qui un jour vola. Oui le fromage se déplaça d’un bout à l’autre la pièce à une hauteur de un mètre cinquante environ, à la vitesse de l’éclair. Il est passé au-dessus de la table de la salle à manger, est passé devant les visages qui étaient là, surtout celui de ma belle-fille que j’avais visé avec toute l’ardeur dont j’étais capable. L’endroit où ce fromage qui semblait pourtant si bon s’est écrasé sur le mur est encore dans toute les mémoires chez nous. D’un geste du prompt et précis, mes enfants vous diront : « Il s’est écrasé là. Exactement là ! »

Je ne suis vraiment pas un éveillé des plus recommandables. Mais j’aime mes ombres, comme ma lumière. L’un ne va pas sans l’autre. Comment pourrais-t-on savoir ce qu’est la lumière si on ne connaît pas l’ombre ?

Pour en savoir plus, poser une question par mail ou prendre rendez-vous, cliquez sur le lien ci-dessous :
Christophe LE BEC, Accompagnement individuel – PONT-L’ABBÉ (ou par SKYPE)

Christophe LE BEC

Accompagnements individuels - Réflexologie -Access Bars

All stories by : Christophe LE BEC