Je ne peux pas

Je ne peux pas

Je ne peux pas 940 360 Christophe LE BEC

Non, je ne peux pas ne pas être moi. Jamais. C’est juste impossible. Comme une marguerite ne peut pas être un bouton d’or, nous ne pourrons jamais être différent de ce que nous sommes. C’est une vérité tellement simple, tellement évidente qu’on la reconnaît immédiatement comme juste, dès lors que l’on prend le temps de s’en imprégner un instant. Mais pris au jeu frénétique de l’expérience nous l’oublions instantanément à la moindre sollicitation extérieure : les autres, le bien, le mal, réussir ou rater sa vie, une nouvelle voiture, un nouveau téléphone…

Revenir un instant à soi, oublier le monde et (re)prendre conscience de ce qui nous habite en profondeur, ici, là, maintenant, est une joyeuse invitation à cesser cette habitude mentale de vouloir changer, de rêver être différent, « mieux » ou « plus ».

Il faut, je dois…

Vous rendez-vous compte à quel point nous passons notre vie, dès l’enfance, à tenter d’être quelqu’un d’autres ?

Pour cela, nous apprenons à nous concentrer, nous travaillons dur, nous apprenons à ne pas dire ce que nous pensons. Quelques soient nos efforts pour changer, nous améliorer, pour devenir enfin celui que nous pensons devoir être pour être accepté et aimé (de nos parents, professeurs, amis, compagnon, employeurs, voisins, etc.), nous ne ferons jamais autre chose que de lutter encore et encore. Nous luttons le jour contre nos élans naturels, jusqu’à nous couper définitivement de nous mêmes et de nos émotions pour ne pas trop souffrir. Nous luttons la nuit dans un sommeil agité, voir impossible à trouver, tant nous refaisons le match de la veille. Nous ressassons ainsi sans fin nos vieilles rancœurs et nous maintenons difficilement nos peurs à distance à coup de « je dois » et de « il faut ». Nous sommes coincés entre un passé qui nous définit et un futur qui se refuse à nous, qui nous échappe toujours. Nous luttons contre la joie et la puissance qui nous habite depuis des années pour affirmer que nous avons raison de penser et d’agir comme nous le faisons, d’obéir à des idées et des concepts, des injonctions et des conditionnements dictés par d’autres (nos parents, notre conjoint(e), employeur, etc.) ; et malgré tous ces efforts, nous n’arrivons jamais à trouver la paix. Y parvenez-vous ?

Je ne peux pas ne pas être moi

Nous sommes condamnés à vivre stressés, tendus comme des arcs, contractés tant que nous n’acceptons pas de nous poser un moment, de baisser les armes pour regarder simplement ce qui nous habite à l’intérieur sans nous cacher, sans chercher de l’autre côté de la porte une échappatoire.
Vérifiez par vous-même. Une fois le silence revenu en vous, une fois votre attention tournée vers vos sensations physiques, quand vous le sentez, regardez en vous. Il n’y a pas de chemin, nulle part où aller, aucun but à atteindre. Il y a juste cette énergie tranquille qui est là, chaleureuse et puissante. Dans cet espace sans lutte, vous savez parfaitement ce que vous êtes, vous savez immédiatement ce qui est juste pour vous, si cette envie de quitter votre boulot est réelle ou superficielle. Si vous confiez au silence ce que vous êtes, et que vous laissez le temps agir, alors tout s’éclaire.
Notre existence ne se vit pas sur la ligne du temps. Hier n’existe pas, pas plus que demain. Notre vie se vit dans la fraîcheur de l’instant, au cœur de ce que nous sommes, tout à l’intérieur. Nous sommes juste l’expression de la vie, et si nous laissons la vie faire, l’intelligence de la vie à travers nous agira. Réfléchir à ce qui doit ou ne doit pas être fait, mettre en place une stratégie est une action mentale, un désir de « bien faire ». La véritable intelligence, c’est vous en action, sans rien ajouter, en suivant la puissante profondeur de votre intuition.

P.S. : Alors que j’écrivais cet article, je suis tombée sur la dernière vidéo d’Armelle Six (novembre 2018 à l’heure où j’écris ces lignes). Celle-ci résonnait totalement avec ce que je vivais. Elle a sûrement nourrit ce texte (comme tout ce que je suis amené a vivre, voir, lire, ou faire d’ailleurs !). Je vous mets un lien vers cette vidéo que je trouve vraiment très puissante. L’énergie et la joie d’être d’Armelle, sa présence inspirante et légère à la fois apportent beaucoup de force à son propos : https://youtu.be/xSdj_QPesHs

Christophe LE BEC

Accompagnements individuels - Réflexologie -Access Bars

All stories by : Christophe LE BEC