Je décide !

Je décide !

Je décide ! 940 360 Christophe LE BEC

« Je décide ! »

Vraiment ? Êtes-vous absolument certain d’être l’auteur de vos décisions ? Prendre des décisions est la suite logique à avoir des pensées. Nous avons des idées, nous pensons, et nous élaborons une pensée propre, une philosophie de vie. En apparence, nous faisons tous les jours des choix en suivant une démarche mûrement réfléchie. C’est ainsi qu’en général, nous voyons les choses. Il y a une entité, un « Je » dans notre tête qui pense, décide, choisit, et nous sommes « ce commandant« , cette personne.

En réalité, rien dans cette certitude d’être une personne qui « fabrique » ses pensées n’est très solide. Le texte qui suit complète la vidéo ci-dessus. 

Personnellement, je constate que je n’ai aucun contrôle sur « mes » idées. Je ne décide pas de penser « Tiens, je vais chercher un glacier dans le quartier car j’ai envie de déguster une glace à la pistache ! ». Il n’y a pas Christophe qui, dans sa grande intelligence, décide qu’il va étudier la réflexologie, puis après quelques années de pratique, s’intéresser à la non-dualité avant de l’enseigner quand il aura acquis suffisamment de compétence en la matière. Ces idées m’ont bien plus attrapées, captivées, que je ne les aies produites. Elles émergent en moi. Je n’ai pas pensé à étudier la non-dualité. Un jour j’ai vu une vidéo sur le sujet dans laquelle était interviewé Laurent Levy, et j’ai flashé sur ce qu’il disait, sur la manière dont il vivait la présence. Je n’avais aucune idée de ce que c’était la non-dualité, mais ce qui était dit me parlait, me touchait dans l’instant et profondément. Cela m’attirait sans que je sache pourquoi. Cet appel n’avait rien à voir avec une décision de ma part. J’ai ensuite regardé toutes les vidéos de Laurent Levy, puis celles de nombreux autres enseignants. J’ai lu beaucoup. Et je l’ai fait pendant plusieurs années. Avec une soif incroyable. Cela s’est fait naturellement, sans que cela me réclame le plus petit effort.

Ce qui est étonnant, c’est qu’aujourd’hui je perçois que « Je », Christophe, n’a pas pris de décision, qu’il n’y a pas d’auteur de mes pensées, pas de décideur à la tête de « la machine », mais que des décisions se prennent, que cela émerge en moi… naturellement, tout seul. C’est juste un élan naturel, une joie, et je suis simplement cet élan. Pourtant à l’époque où j’ai commencé à lire des enseignants spirituels, j’avais la conviction que c’était moi, Christophe, qui avait décidé, que c’était un choix personnel. Je pensais qu’il y avait un but à atteindre et que j’allais changer. Décider (ou croire que l’on décide) c’est mettre de la distance avec la vie, c’est créer le temps, l’identification au personnage, au mental.

Lorsque l’on ressent pleinement que les décisions se prennent non pas avec notre volonté, mais en suivant un appel profond sur lequel on n’a pas la main, on pourrait aussi appeler cela une inclinaison naturelle, la joie, une douce évidence, alors la vie devient plus légère, plus fluide. Il n’y a plus de risque de rater, de se tromper de voie, c’est juste impossible.

Chaîne YouTube…

Christophe LE BEC

Accompagnements individuels - Réflexologie -Access Bars

All stories by : Christophe LE BEC