Être

Être

Être 940 360 Christophe LE BEC

C’est con. Tout con. Il nous suffit d’être, simplement être, sans rien ajouter pour se rencontrer tel que nous sommes. Certains appellent cela l’éveil, l’éveil de la conscience, la réalisation de soi. « Être » ne requiert aucun effort. La seule chose à faire est d’abandonner la lutte. Cette lutte de tous les jours, qui commence dès qu’on ouvre un œil au petit matin et que notre cerveau embrumé redémarre le système de l’ordinateur mental pour se rappeler qu’il est quelqu’un : un homme ou une femme, qu’il a un nom, une personnalité qu’il s’est construit ; et puis penser à sourire, à être poli, se rendre au bureau pour cette fameuse réunion, être fort, intraitable, sûr de soi ou je ne sais quelle autre attitude qui nous blinde contre la peur de ne pas être aimé et nous coupe irrémédiablement de nous-même. Faire l’expérience d’être, c’est renoncer à faire l’effort d’être quelqu’un, arrêter de suivre un instant les pensées qui définissent qui nous sommes et notre manière de voir le monde, et laisser le silence nous habiter. Faire cette expérience, si elle est conduite en conscience peut changer votre vie…

Suivez votre corps, il est votre seul guide…

Pour cela, il convient de revenir au corps. faites cela le plus souvent possible, dès qu’une tension ou un jugement apparaît et vous prend la moitié de votre cerveau, sinon plus. Avec un peu d’habitude, quelques secondes suffisent pour revenir à soi.
Commencez par prendre conscience de votre respiration. Respirez normalement, sans rien changer. Ressentez l’air qui entre par votre nez, descend dans votre gorge, emplit vos poumons. Faites de même lors de l’expiration par votre bouche. Ne forcez rien. Faites-cela un moment. Des sensations physiques apparaissent immanquablement (raideur de la nuque, tension dans l’estomac, sensation de froid ou de chaud, picotements, frisons, etc), captez ses sensations sans chercher à en penser quelque chose ou à les faire passer. Laissez aller, laissez faire le silence en vous. Il peut tout réparer, défaire les nœuds les plus serrés. Si vous le pouvez, poussez encore un peu l’exercice en faisant des inspirations de 5 secondes puis des expirations de 5 secondes également. Pratiquez cet exercice de cohérence cardiaque (des applis pour smartphones ou ordinateurs permettent de le faire facilement) pendant deux à trois minutes au début, votre mental se déconnecte alors automatiquement. Dans cet état sophronique, vous pouvez rencontrez ce que vous êtes sans pensée, sans tension physique liés aux contractions au niveau des épaules, des sphincters que génèrent le contrôle que nous avons habituellement sur nous.

Surtout n’en pensez rien, ne jugez rien, n’attendez rien, simplement profitez. Vous ressentirez une sensation de légèreté. peut-être aurez-vous une douce sensation de chaleur, d’expansion. C’est cela « Être ». Simplement être en accord avec l’instant

Christophe LE BEC

Accompagnements individuels - Réflexologie -Access Bars

All stories by : Christophe LE BEC